Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sujet d'ouverture du bal

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayumi Hizuhara
Admin
avatar

Messages : 512
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 24

MessageSujet: Sujet d'ouverture du bal   Mer 3 Nov - 18:30

19 heures 30.
Le bal d'Halloween qu'avait promis le pensionnat Yoru allait commencer dans la salle des fêtes. L'entrée était pour l'occasion encadrée de rideaux de velours rouge. Les élèves s'y pressaient tous costumés, découvrant dans un coin de la pièce un buffet où se restaurer couvert de fausses toiles d'araignées, des citrouilles lumineuses suspendues au plafond, une large piste de danse délimité par un pentagone et des chaises pour s'asseoir. Dans le fond de la salle, une estrade vide était également décorée pour l'occasion. Les élèves commençaient déjà à se servir au buffet et emplissaient la salle d'un brouhaha quand, brusquement, les lumières s'éteignirent. Aussitôt, un spot éclaira l'estrade où la directrice de Yoru se tenait, majestueuse et un micro à la main. D'une voix assurée qui démentait son appréhension, Lorelei Tatsuo annonça :

"Bonsoir à tous! Merci d'être venus si nombreux ce soir au bal costumé qu'offre l'établissement pour célébrer la fête d'Halloween, et les vacances qui viennent de commencer!"

Elle eut un large sourire accueillant, aussi contente que les élèves d'avoir enfin des vacances.

"Parce que sinon vos parents me taperaient sur les doigts, le bal prendra fin à 23 heures. Et l'alcool sera évidemment invisible sur le buffet, je sais que certains l'ont cherché!"

Le temps était long sur une estrade, surtout quand on était seule comme l'était Lorelei. Décidant de zapper le reste de son discours, elle finit :

"Bon, je laisse la place aux membres de NightStreet qui vous intéresseront sûrement plus que moi, que la fête commence!"

Lorelei se retira sous les applaudissements, les musiciens s'empressèrent de prendre sa place. Oui, la fête pouvait belle et bien commencer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yoru-pension.purforum.com
James E. Wilson

avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 06/09/2010

MessageSujet: Re: Sujet d'ouverture du bal   Jeu 18 Nov - 21:16

J’avais décidé d’y aller, grosse décision, car ce serait ma première fois à l'école depuis ce que j’appelais « mon accident ». J’avais un peu peur des réactions mais surtout de l’hypocrisie ambiante… Enfin, la directrice m’avait invité et m’avait surtout permis de garder mon travail malgré les rumeurs et les suspicions, alors j’avais décidé de me présenter. Je m'étais bien habillé pour l’occasion, mon costume de soirée était noir, et j’avais attaché autour de mon cou une cape noire, qui était rouge sur le revers. J’avais même déposé dans le creux de mon cou un délicieux parfum portant le nom d’ode à la nuit.
Ce soir, je serai un vampire, j’avais choisi quelque chose de classique, puis j'étais tellement pâle ces derniers temps que tout ceci m’allait bien. Une illusion formerait mes dents pour qu’elles deviennent crocs et mes yeux avaient déjà pris une teinte rougeâtre. Oui, je pourrais faire des émules a coup sur, si je n'étais pas en fauteuil roulant… Je soupirais, j’avais décidé de suivre les ordres du médecin, qui m’avait conseille de rester dans le fauteuil jusqu’à nouvel ordre… Selon lui, un choc avait fait se déplacer un nerf sur ma colonne vertébrale, si je recommençais a marcher, je pourrais déplacer encore ce nerf qui se collerait a ma colonne et me paralyserait… Croyez-le ou non, tenant quand même à me déplacer avec mes jambes, j’ai suivi son conseil.
La bonne nouvelle était que l’on pourrait m'opérer et régler ce problème, la mauvaise était que l’on ne savait pas quand, car il fallait d’abord que je récupère de mes blessures, tellement l'opération serait difficile… Je me faisais donc à la vie de handicapé, ce qui au final me facilitait la vie : je ne souffrais pas autant que l’on me l’avait prédit a cause de mes côtes cassées. Certes, je sentais le moindre mouvement, chaque respiration me faisait souffrir et rire, manger et être essoufflé devenait un enfer. Mais je tenais bon, j’avais arrête de déprimer comme on arrête de fumer, gardant mes sombres pensées et mes réflexions pour moi-même, étant parfois de mauvaise humeur mais toujours content et motivé. Motivé car j’avais Naho.
J’avalais mes anti-douleurs pour la soirée, espérant que cela suffise, je m'étouffais et lâchais un ou deux jurons... Je m'approchais d'un miroir en poussant sur mes roues et regardais mes yeux. Étrangement, mes illusions étaient devenues plus puissantes, plus précises depuis que je m'étais réveillé, cela ne me faisait rien de garder ces yeux rouges... Alors j'essayai ensuite de faire apparaître mes dents, sans aucun problèmes, elles étaient blanches et saillantes. Je pouvais presque les sentir en passant ma langue et en me regardant dans les miroir en même temps. J'eus un sourire satisfait, mon costume était parfait.
Le plus dur sera pour moi de me mêler aux professeurs et membres du personnel et éviter de trop côtoyer les jeunes... Pour sûr qu'une certaine jeune femme allait me manquer ce soir. Je finis de me préparer et appelais un taxi, avant de sortir de mon appartement. Ma chance était que le fauteuil passait dans l'ascenseur que je pris en marche inverse, avec beaucoup de mal, je ne le maîtrisais pas encore parfaitement, ce fichu fauteuil. Sortant un miroir dans l'ascenseur, je décidais de retrouver une apparence normale pour prendre le taxi, mes dents de vampire disparurent, mes yeux redevinrent bleus foncés, mon regard était moins sombre aussi, ces derniers temps... Je décidais de ne pas faire apparaître ma cape, pourtant bien réelle, puis sortis de l'ascenseur avant d'arriver en face du taxi qui était déjà là. Je m'approchais au plus possible de la voiture puis me levais, avant de regarder le chauffeur médusé qui prenait mon fauteuil pour le mettre dans le coffre. Moi je rentrais dans la voiture, en faisant une grimace alors que le chauffeur m'en faisait une aussi. Je le regardais avec un air interrogateur, alors qu'il me disait poliment que c'était digne d'un enfoiré de première de faire croire que l'on est handicapé. Je ne répondis pas, je n'avais pas envie qu'il s'aperçoive de sa bêtise pour ensuite me plaindre. Je me contentais de lui redonner l'adresse du pensionnat et de regarder par la fenêtre. Une fois arrivé à destination le chauffeur ne m'aida pas avec mon fauteuil, je le traitais d'idiot, puis il vint finalement m'aider. Étrange personnage. Je le payais et m'en allait, sur mes roues, pour arriver à l'entrée du pensionnat, montant cette fichue rampe d'accès qui m'épuisa de ses cinq degrés d'angle et je parcourus le pensionnat jusqu'à la salle des fêtes qui n'était pas difficile à repérer puisque c'était là que tous les élèves se dirigeaient. Je pénétrais dans la salle en me mettant automatiquement un peu à l'écart, tournant mon fauteuil vers un rideau, profitant que personne ne pose son regard sur moi pour faire apparaître ma cape, comme si je déroulais quelques chose, changer la couleur de mes yeux et enfin, faire apparaître deux canines qui rendraient jaloux les acteurs du film de Coppola. Je m'extirpais de mon petit coin tout en restant à un bout de la salle, préférant prendre le temps de regarder tous les jeunes et adultes avant de me lancer. J'avais malheureusement faim et le buffet me faisait vraiment de l'oeil. Par chance, un gargouillis sonore provenant de mon estomac fut couvert par la voix de la directrice que je respectais autant que j'admirais. Son discours fut bref, il faut dire que personne n'était vraiment attentif. J'observais les ventres sur place se diriger vers mon repas et cachait ma tristesse en songeant que je pourrais très bien me commander une pizza en rentrant. Je soupirais, las, attendant que quelque chose se passe ou que l'on vienne me parler. Peut-être aussi que ce satané guitariste du groupe de musique joue ne serait-ce qu'un accord juste, cela me mettrait sûrement de meilleure humeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naho Daichi

avatar

Messages : 339
Date d'inscription : 01/07/2010

MessageSujet: Re: Sujet d'ouverture du bal   Ven 19 Nov - 20:29

La demoiselle aux cheveux verts avait aperçu il y a quelques jours l'évènement qu'organisait son école pour la fête d'Halloween au retour des vacances. Elle n'avait pas réellement la tête à tout cela après les épreuves qu'elle avait passées avec James mais elle avait apprit qu'il était invité et allait faire l'effort de s'y rendre. Pour le surprendre elle lui avait préciser qu'elle n'irait pas. La demoiselle passa une main sur la poignet de son armoire avant de l'ouvrir d'un grand geste. Elle saisi son costume avec un sourire en coin. Son image glamour ne la perdrait pas, mais la surprise non plus. La jeune étudiante saisi une perruque brune. Quitte à le surprendre, autant ne pas le faire de moitié. Elle garda ses instruments de transformation en main tout en se dirigeant jusqu'à la salle de bain. Elle ne put s'empêcher de s'arrêter devant son miroir, passant sa main libre dans ses cheveux verts pommes et avoir un petit sourire triste. Pour ce soir, elle devrait les cacher. Naho finit par rentrer dans sa salle d'eau et s'enfermer d'un coup de hanche délicat dans la porte. Elle posa ses affaires sur un meuble, se dénuda avant de se glisser sous l'eau brulante qu'elle avait déjà commencé à faire couler avant d'aller chercher ses vêtements de soirée. L'eau glissait délicatement sur son visage, le loin de son buste, du bas de son dos. Son esprit partait dans une sorte de mi-sommeil, songeant tantôt à la soirée, tantôt au jeune homme qu'elle allait surprendre ce soir.

Après peut être vingt bonnes minutes sous la douche, elle en sortit, se glissant dans une serviette bien trop grande pour elle. Naho se dirigea vers le grand miroir en effaçant la buée déposé dessus d'un revers de main et de s'offrir un sourire. Ses cheveux goutaient sans retenu alors que sa franche caressait ses yeux jaunes pétillent et impatient. Après des gestes actifs pour s'essuyer le corps, elle bloqua ses cheveux dans la serviette et attrapa ses sous-vêtements. Elle mit quelques instants à enfiler son costume qu'elle traitait délicatement. Même s'il n'avait pas l'air fragile, il le pouvait. Se regardant dans le miroir elle se disait que c'était tout comme elle : Elle ne le montrait pas du tout et pourtant se renfermait en elle une demoiselle sensible et fragile. Un sourire dissipa cette idée quand sa tenue fut complètement mise. Elle passa une main sur celle-ci pour toucher ce cuir particulier. Au final elle débloqua ses cheveux, les sécha négligemment avant de les renfermer dans un élastique et mettre cette perruque aux cheveux aussi noirs que l'ébène. Elle attrapa son masque en toile noir opaque qui cernait ses yeux. Ceux-là ressortaient atrocement. Son masque descendait jusqu'aux paumettes, et ne montait qu'un peu plus haut de ses sourcils. Des petits diamants brillaient attirant le regard. Saisissant ses oreilles noirs pointu elle fit des pas en arrière en les installant sur sa tête. Se mettant sur la pointe des pieds, son déguisement ne laissait aucun doute. Ce soir elle serait un chat noir, chat du malheur aux yeux jaunes.


Naho arriva à la fête. Elle était méconnaissable et seuls ceux qui la voyaient régulièrement pouvaient deviner qui était derrière ce costume. Pour l'occasion elle s'était munit aussi de talons à bout pointu noir. Pour son maquillage, sobre et léger, elle avait accentué ses yeux jaunes d'un petit fard à paupières gris et du mascara. Ses lèvres avaient étaient quand à elle maquillé d'un gloss couleur chair. Elle passa une main dans ses cheveux noirs, avant d'apercevoir James qui était glissé au buffet. La demoiselle eu un pincement au coeur en le voyant dans le fauteuil roulant, pourtant elle ne laissa rien paraitre, dégageant tout au contraire un large sourire. S'approchant de lui et étant derrière lui, elle posa sa main sur son épaule, pour la retirer presque instinctivement. Ils n'avaient pas réellement le droit de s'afficher proche en publique. Lui adressant un clin d'œil, elle se pencha vers son visage, mettant ses mains sur ses cuisses et miaulant. Sa tenue de cuir recouvrait tout son corps mais délivrait sa poitrine généreuse par un joli décolleté sans aucune vulgarité.

_ Surprise James. Lui lança Naho, avec un sourire charmeur et envouteur.

Ses yeux jaunes lui lançaient alors un attachement tout particulier avant d'oser s'approcher du jeune homme pour l'embrasser rapidement sur le joue. Pourtant au contact des lèvres de la demoiselle sur la joue du garçon, le monde se figeait, les laissant seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freya Maeda

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 08/08/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Sujet d'ouverture du bal   Lun 3 Jan - 20:43

Freya avai choisi le déguisement le plus simple du monde, celui de sorcière. Pourquoi ? elle n'en savait trop rien, peut être parce que les socières representaient pour elle vraiment l'esprit d'halloween ou peut être aussi parce se déguiser en sorcière ce n'était pas difficile a trouver.
En effet, un collant rayais noir et orange, une jupe noire a voiles, un corset noir, des mitaines, des bottines a talons, ainsi qu'un chapeau pointu et le tour était joué.
Elle se regarda dans le miroire et poussa un soupir de satisfaction. Sa tenue était éxcatement comme elle voulait qu'elle soit, il ne manquait plus que le maquillage et le tour était joué.
Elle se dirigea donc droit vers la salle de bain, empoigna son mascara, son fard a paupière noire et un crayon noir.

Quelques minutes plus tard, elle fut réelement prête, aprés un dernier regard dans le miroir, elle sortit de sa chambre et se dirifea vers la salle ou se déroulerait le bal.
Il y avait deux semaines de cela, elle s'était tordue la cheville en dansant, heureusement elle pouvait marcher a présent, cependant elle ressentait toujours une légère douleur a la cheville, certinement du a fait qu'elle portait des talons...
Quand elle fut a quelques mètres de la salle, la musique se faisait déjà entendre, il ne lui en fallait pâs beaucoup pour lui donner le sourire et la rendre trés heureuse, et justement la musique faisait partie de ces choses la. Curieuse de savoir qu'elles personnes elle allait bien pouvoir rencontrer, elle acceléra le pas.
Au fond elle n'esperait qu'une seule chose...ne pas être la seule a danser. Si c'était le cas, ce n'était pas grave, mais elle ne voulait pas se sentir seule, elle était la pour se faire des connaissances, pas pour s'amuser toute seule.

Lorsqu'elle rentra dans la salle, elle aperçut de nombreux groupes de jeunes, tous semblaient se connaitre, il serait donc difficile de rentrer dans un des ces groupes...
Elle accrocha donc sa veste au porte manteau qui se trouvait a l'entrée et se retourna vers la piste de danse. A sa grande joie, plusieurs personnes, plutot nombreuses dansaient. Elle ne les rejoignit pas de suite, elle scruta d'abord la salle et ses occupants en entier.
Elle distingua le buffet de loin. Un homme en fauteuil roulant était seul, elle tenait peut etre sa chance de paler un peu avec quelqu'un, elle s'approcha donc.
Elle n'avait pas fait dix pas qu'une autre fille s'approcha de lui, ils semblaient se connaitre, c'était bien sa veine, elle n'allait tout de même pas les interrompre seuleument parce qu'elle ne voulait pas être seule ! surtout qu'ils avaient l'air proches...

Elle décida de continuer a avancer dans leur direction histoire de regarder ce que pouvais proposer le buffet, elle aviserais de ce qu'elle allait faire plus tard.
Des chips, des olives, des biscuits apéritifs, il y avait sur ce buffet toutes sortes de choses toutes aussi appetissantes les unes que les autres.
Elle aperçut ensuite du coca. Elle prit donc un gobelet en plastique et s'approcha de la bouteille. Celle ci n'avait pas encore été ouverte, ce fut donc a Freya de l'ouvrir. Ironie du sort, la jeune fille n'était vraiment pas douée.
Elle dévissa tant bien que mal le capuchon, et lorsqu'elle l'enleva, le coca déborda !
Qu'elle gourde, elle n'avait pas fait attention et la bouteille avait tres certainement du être sécouée.
Tout le coca se répandit a terre, et Freya assistait au massacre. Heureusement son premier reflexe fut de refermer la bouteille et de la poser sur le buffet.
Elle observa ensuite son desastre et ne put dire qu'une seule et unique chose....

"Et merde !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sujet d'ouverture du bal   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sujet d'ouverture du bal
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» ouverture des serveur
» Ouverture de l'Orphelinat de Solarune
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: Le Pensionnat :: La salle des fêtes :: Halloween-
Sauter vers: