Pensionnat Yoru


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 S'ennuyer est si facile [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: S'ennuyer est si facile [libre]   Mer 13 Oct - 20:10

Les yeux rivés sur sa page blanche, Sadako soupira une énième fois avant de lever la tête afin de vérifier l'heure. Tout comme elle s'y attendait, l'horloge indiquait un chiffre bien plus élevé que la dernière fois, cela voulait dire que depuis deux heures et vingt-sept minutes, elle n'avait pas bougée d'un poil. Son crayon a dessin coincé entre ses dents, elle cherchait continuellement quelque chose à dessiner. Pourtant, les idées étaient en profusion dans son esprit sauf qu'aucune ne valaient véritablement la peine d'être porté sur papier. Après tout, des milliers de chatons jouant avec du papier toilettes ont été dessinées par bons nombres d'artistes amateur, ainsi qu'un couple sur une plage ou encore cette petite fille pleurant au milieu d'un champ. Excédée, Sadako ferma brutalement son cahier et recracha son crayon qui parti se rouler joyeusement sur le tapis, étalant un petit filet de bave sur son chemin. Rien que cette image de son ustensile couché au milieu des bactéries présentent sur le sol, la jeune fille eut une fulgurante envie de hurler. Toutefois, elle n'eut que le loisir de se relever péniblement de sa chaise pour sentir ses articulations grincer d'avoir été trop longtemps dans une position sans bouger.

Telle une vieille dame très âgée, elle ramassa son bout de bois avec une main sur le creux de son dos, sa bouche se mouvant dans un rictus de douleurs. Le crayon fut ensuite vivement essuyer avec un bout de son t-shirt et ranger dans sa trousse à l'effigie d'un célèbre chat. Maintenant, elle se retrouvait debout sans aucune activité à faire jusqu'à.... Un peu perdue dans son nouvel horaire, Sadako se tourna vers sa chaise où était accrochée son sac et se pressa d'aller fouiller dans la poche avant afin de vérifier qu'elle n'aurait rien à faire cet après-midi. Comme prévu, sa fin de journée était totalement libre. Normalement, elle aurait dû en profiter pour visiter les environs, rencontrer ses futurs camarades ou tenter de se mettre au niveau des autres, car après tout, elle était une nouvelle élève arrivant bien après la rentrée scolaire. Or, la nouvelle pensionnaire n'en avait que faire des autres, des cours et de toutes ses bêtises! On lui avait dit de venir dans cette école et c'est ce qu'elle avait fait, point à la ligne. Ses doigts se crispèrent sur le papier qui n'avait demandé alors qu'elle se remémorait les trois raisons de sa présence dans ce pensionnat: ses deux cadets, sa grande soeur et son pouvoir.


« ... »

Le silence complet mêlée à celui du papier qu'on replie si vite qu'il se chiffonne plus qu'autre chose, Sadako venait silencieusement de se couper et comme l'aphone qu'elle était, aucun son n'était sorti de sa bouche pour exprimer la petite douleur au bout de son doigt. Rangeant l'horaire dans sa forteresse de tissus accompagné rapidement du cahier et de la trousse à crayon. La jeune fille se permit de sucer prestement son doigt en faisant le tour du propriétaire: un babyfoot, quelques bornes d'arcades, une télévision et étrangement, personne! Hormis elle! C'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle était venue se réfugier ici, car il n'y avait pas d'âme qui vivent...pas d'idiots à devoir supporter leurs voix et leurs jacassements.

*
Que le monde peut-être cons* eut-elle le temps de penser avant d'éternuer tout aussi silencieusement, seul sa tête qui avait été d'avant en arrière pendant qu'elle avait ramené sa main vers sa bouche put prouver que de l'air humide s'était échappé d'elle. Toutefois, un autre bruit prit la suite des évènements, c'était un grésillement suivi rapidement par des gargouillis assez étranges tellement ils étaient discrets. Prise par surprise, Sadako chercha la source et eut la chance de voir l'horloge de la pièce dont la pile était en train de vider son acide sur le mur. Bien qu'ennuyer par cela, elle en avait l'habitude depuis que son pouvoir s'était réveillé et c'est une nouvelle fois excédée en moins de dix minutes que la jeune fille attrapa la chaise où son sac était accroché. Faisant trainer celle-ci sur le sol, elle la plaque contre le mur afin de grimper dessus pour décrocher l'horloge. Elle fit attention à ne pas se mettre du liquide gluant sur la peau pendant qu'elle tournait l'objet pour en extraire la pile. Durant toute l'opération, elle ne pouvait pas s'empêcher de secouer la tête en se disant que son don était vraiment une grosse blague des démons et que ceux-ci avaient un humour pas amusant!
Revenir en haut Aller en bas
 
S'ennuyer est si facile [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oublier le passé n'est pas si facile... ~~ libre ~~
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» cake super facile
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Yoru :: Le Pensionnat :: Le salon-
Sauter vers: